[205]. Covid-19 au Sénégal : une semaine à propagation préoccupante

 [205]. Covid-19 au Sénégal : une semaine à propagation préoccupante

Préoccupante est le mot qui décrit le mieux le point de situation du Covid-19 au Sénégal pour la semaine du 4 au 10 mai 2020. Les chiffres se présentent comme suit

  • Tests effectués : 6794
  • Cas positifs : 527
  • Cas contacts : 482
  • Cas communautaires : 45
  • Nombre de guérisons : 278
  • Nombre de décès : 8
  • Patients en traitement : 1040

Malgré les efforts consentis par les autorités sanitaires et les populations pour retarder le pic de contamination, des signaux montrent que la propagation du virus se poursuit. Considérée comme une maladie à transmission respiratoire, la toux et les éternuements restent les vecteurs essentiels de la contamination. Par conséquent, les interactions entre les individus favorisent la propagation de la maladie. Le seul moyen préventif efficace à notre disposition reste donc la distanciation sociale.

Pic de la pandémie

On dira de la pandémie que le pic est atteint du moment que le nombre de nouveaux cas dénombrés quotidiennement commence à décroître. Ce pic dépend en pratique de trois éléments : la date de survenue de l’épidémie, la vitesse de la contamination et les mesures préventives. Il semble donc très difficile de prévoir un pic au Sénégal en l’absence d’études épidémiologiques qui permettent de maîtriser le comportement du virus.

Cette semaine, plusieurs éléments peuvent être relevés dans l’analyse.

1. Evolution de la contamination

Ce premier élément a trait au nombre de personnes déclarées positives au quotidien. On a dénombré environ 08 personnes déclarées positives au Covid-19 sur 100 personnes testées. Dans cette situation, la contamination communautaire constitue un motif d’inquiétude surtout que la situation pourrait déboucher sur un drame sanitaire.

2. Nombre de décès en hausse

Le second élément, beaucoup plus inquiétant, a trait au nombre de décès au quotidien. De toute la semaine, au moins une perte en vie humaine était enregistrée au quotidien. Cependant, le Sénégal continue de faire partie des pays à enregistrer les meilleurs taux de guérison dans l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

3. Jeunes parmi les victimes

Le troisième élément est relatif à l’exposition des jeunes bien représentés dans le lot des victimes, ce qui n’est pas pour arranger les choses. Cette situation n’est pas propre au Sénégal dans la mesure où la population active reste dominée par les jeunes dans la plupart des pays du tiers monde. C’est pourquoi d’ailleurs la transmission communautaire est à craindre.

4. Vulnérabilité des malades chroniques

Cette situation est à mettre en rapport avec le phénomène de la transition épidémiologique en Afrique et au Sénégal. Dans le passé, on constatait que les maladies chroniques (hypertension, diabète, surpoids…) étaient beaucoup plus fréquentes en Europe que dans nos pays.

Aujourd’hui, ce phénomène se retrouve chez nous, à côté de la persistance des maladies infectieuses. Par conséquent, toute maladie qui interfère avec une morbidité n’épargnera pas.

5. Malades asymptomatiques

Plusieurs interrogations émergent à ce sujet. Un malade asymptomatique est une personne qui a été testé positif au Covid19 mais qui ne manifeste aucun symptôme.

La personne ne se considère pas comme malade mais il faut retenir que la virulence des virus dépend d’abord de la densité du « cocktail » et de l’hôte qui les hébergent. Par exemple, si l’hôte est faible, ses mécanismes de défense auront du mal à contrer le développement du virus dans l’organisme. C’est ce qui explique que les personnes « faibles » soient le plus souvent admises en réanimation.

Que faire?

Continuons à respecter les mesures barrières, lavons-nous les mains fréquemment, appliquons la distanciation sociale, portons nos masques en public et évitons les déplacements inutiles.

Alaaji Abdulaay

Blogueur citoyen

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aider ?