[122]. Savoir déchiffrer le n° de votre carte d’identité nationale

 [122]. Savoir déchiffrer le n° de votre carte d’identité nationale

wambedmi, oser la citoyenneté

D’une carte d’identité nationale biométrique à une autre, nos autorités ont décaissé en notre nom une facture de 25 milliards à 50 milliards sans trop nous solliciter. Parait qu’elles savent mieux que nous ce qui est bon et pour nos usages. Et donc, nous avons désormais un document de voyage désormais suffisant parce que faisant office de carte d’identité et d’électeurs.

Elle sera d’usage quotidien et est généralement demandée à l’occasion d’un contrôle d’identité. C’est ainsi qu’une personne de plus de 15 ans qui ne peut la présenter est susceptible d’être emmenée au commissariat. Si à plus de 15 ans, vous n’en avez pas ou qu’elle est périmée, vous risquez une amende de 6 000 FCFA ou de 12 000 FCFA en cas de récidive.

Nous évoquerons cependant plus en détails les conditions de délivrance avec une large ouverture sur les informations contenus sur le numéro d’identification.

Conditions de délivrance de la carte d’identité

Tout citoyen sénégalais, âgé d’au moins 5 ans peut demander l’établissement d’une carte d’identité nationale. Pour les personnes âgées d’entre 5 ans et 15 ans, l’établissement de la carte nationale d’identité n’est pas obligatoire. Elle est néanmoins nécessaire pour l’obtention d’un passeport.

Pour la carte d’identité nationale, la production d’un extrait de naissance de moins de trois mois est exigée. En cas de doute sur la nationalité du requérant, il est demandé la production d’un certificat de nationalité. Certains imputent à cette disposition la source de beaucoup de difficultés que nous évoquerons plus loin..

Vous vous souvenez tous de cette polémique autour de la délivrance de cartes d’identité nationale à des étrangers dans la banlieue de Dakar. On suspectait à l’époque le Parti Démocratique Sénégalais alors au pouvoir de se prêter à ce « jeu ». Quand j’ai interpellé Babacar Gaye sur cette question, voilà ce que fut sa réponse :

« Je ne sais absolument rien de cette affaire de pièces d’identité à des étrangers sauf que c’était une propagande bien huilée de l’opposition d’alors. Si notre état civil est poreux, il faut agir et vite. » Dont acte.

Exiger le certificat de nationalité parmi les papiers à fournir lors de l’inscription serait la procédure normale. Délivré par le juge du tribunal départemental, ce document certifie comme son nom l’indique que le citoyen est un national à qui est délivré la carte d’identité nationale. Autrement, ce pouvoir est transféré à l’agent de l’administration.

Sur quoi va t-il se baser pour émettre un doute autre que la familiarité qu’il aurait avec les prénoms et nom du requérant ? Et donc, c’est plus à un délit de patronyme auquel on assiste parce que la consonance du nom ne serait pas sénégalaise. Nous évacuerons dans les prochains jours la problématique de l’état civil évoquée plus haut.

Des chiffres d’hommes, de femmes et de machines

Restons juste sur le numéro de la carte d’identité nationale passé de treize (13) à dix-sept (17) chiffres. Selon le décret n° 2005-787 du 6 septembre 2005, la carte d’identité nationale, aujourd’hui supprimée, est composée de treize chiffres répartis ainsi qu’il suit :

  • Le premier chiffre codifie le sexe : 1 pour le sexe masculin et 2 pour le sexe féminin ;
  • Les trois chiffres suivants codifient le centre d’état civil où l’on a enregistré votre naissance ;
  • Les quatre chiffres qui suivent indiquent l’année d’enregistrement de la naissance par le centre d’état civil ;
  • Les cinq derniers chiffres indiquent le numéro sous lequel la naissance a été enregistrée par le centre d’état civil.

Avec la carte d’identité nationale CEDEAO, différentes modifications ont été apportées dans cette numérotation. Les détails figurent dans le décret n° 2016-1536 du 29 septembre 2016 qui reprend la codification du sexe avec les n° 1 et 2. Au delà, la composition du numéro de la carte d’identité nationale est composé ainsi qu’il suit :

  • Les deux chiffres qui suivent codifient la région ;
  • Les huit autres chiffres indiquent la date de naissance du requérant, sous le format année/mois/jour de naissance ;
  • Nous avons ensuite cinq chiffres qui sont automatiquement générés par l’ordinateur ;
  • Et enfin un dernier chiffre de contrôle toujours calculé par l’ordinateur.

Certaines informations jadis visibles sur l’ancienne carte d’identité nationale ne le sont plus sur la carte d’identité nationale de la CEDEAO. Il en est ainsi des mentions liées à la parenté du requérant (prénom du père et de la mère et nom de cette dernière. Ces informations sont désormais enregistrées sur la puce de votre carte.

La rédaction

redaction@divancitoyen.com

2 COMMENTAIRES

  • Je vous présente mes salutation je voudrais savoir quand j’ai une carte d’identité où le numéro appairait des lettres qu’est-ce que je doit faire ? 

  • Je veux savoir une chose ?quand tu as une carte d’identité et non mis le lieu de vote qu’es ce q’on doit faire

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discutez avec nous
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour 👋
Dites-nous comment nous pouvons vous aider !