[171]. L’initiative 1 twitto – 1 arbre veut ré-oxygéner le Sénégal

 [171]. L’initiative 1 twitto – 1 arbre veut ré-oxygéner le Sénégal

wambedmi, oser la citoyenneté

1 twitto – 1 arbre est une initiative lancée par des citoyens pour réagir à la dégradation de l’environnement dans la capitale Dakar. Elle a été lancée par Aboubakry Wade qui avec d’autres internautes s’activent avec le soutien d’institutions. Les initiateurs ont été interpellés par des images satellitaires partagées sur le réseau social Twitter. L’initiateur de 1 twito, 1 arbre nous en raconte l’histoire

Tout est parti de ce tweet de Fulani BA sur Twitter par lequel il montrait, gràce à une image satellite, ce qui restait de végétation à Dakar.

Ce tweet a été suivi d’un autre de Moussa TRAORE, cinq mois plus tard. On y ainsi observait avec force précision une infime partie de points verts, du fait de l’action de l’homme.

Dakar a connu durant ces dernières années une accélération de la démographie avec une frénésie de construction. Des zones jamais soupçonnées ont été envahies par l’homme qui s’est installé sans penser à son cadre de vie.

Ces images ont suffit à alarmer l’opinion publique sur l’urgence d’agir pour sauver ce qui peut l’être. C’est ainsi que le programme 1 twito – 1 arbre a vu le jour dans l’optique d’endiguer ce phénomène et reverdir la ville. L’appel a par conséquent généré beaucoup d’intérêt et un groupe s’est constitué pour matérialiser ce vœu.

La mobilisation citoyenne a commencé sur Twitter avant de s’élargir aux autres réseaux. Elle compte aujourd’hui un réseau de plusieurs associations actives dans le domaine de l’environnement et de l’éducation. On y retrouve notamment Save Dakar, JVE ou alors Alternatiba Dakar, avec l’aide précieuse de la FAO. Cette dernière a ainsi appuyé financièrement la journée de lancement au Lac Wouy de Malika.

Comment cela fonctionne ?

Dans cette campagne, les internautes ont pris l’engagement de mettre en oeuvre des mesures urgentes et durables. A cet effet, le programme « Quartier Vert » qui vise à faire planter un arbre dans chaque quartier, est en déploiement dans plusieurs zones. A ce jour, beaucoup de twito désirent organiser des journées de reboisement dans leurs localités.

Nous avons donc mis en place un système simple d’examen des demandes qui nous sont adressées. Après l’expression du besoin via le compte twitter de l’initiative, un formulaire est renvoyé par email. Ensuite, une visite sur place est organisée avec des membres de l’équipe 1 twito – 1 arbre. Celle-ci servira par conséquent à évaluer les chances de réussite de l’opération de plantations.

Passé cet étape, contact est pris avec les services des Eaux et Forêts pour confirmer les dates et modalités d’organisation de l’action. Ils fournissent ainsi des plants et accompagnent le processus par l’animation de la journée et la formation à la protection de l’environnement. Cette collaboration est donc un élément essentiel à la réussite de chaque étape du programme.

La dimension éducative occupe une place très importante dans le programme. Un des volets de cette éducation est réservé aux enfants en partenariat avec les établissements scolaires. L’accent est mis sur l’éducation à la citoyenneté afin de les sensibiliser à la protection de leur environnement. L’école primaire de la Cité Capec à Zac Mbao a engagé les membres du gouvernement scolaire à planter des arbres.

L’impératif d’assurer le suivi des actions

Un des aspects innovants du projet est l’accent mis sur le suivi car il est important que les arbres puissent être protégés pour leur bon développement. Chaque arbre planté a une identité avec des données fournies pour le suivi de son évolution.

1 Twito 1 arbre est l’affaire de tous et nous appelons tous les citoyens à se mobiliser pour rendre le Sénégal vert. Aussi, le réseau 1 twito 1 arbre dispose d’espaces propres pour gérer ses propres pépinières afin de se prémunir de toute rupture. Différentes catégories sont proposées notamment des arbres forestiers, fruitiers ou des plantes ornementales.

La mise en place d’un meilleur cadre de vie et une protection est un bon élément contre l’avancée du désert. Le Sénégal est victime directe des effets du changement climatique avec une avancée rapide du désert et de l’océan. Ainsi, la ville de Saint-Louis est en train de voir une partie importante de sa superficie avalée par l’océan atlantique. Pour y faire face, des mesures plus hardies demeurent nécessaires.

Il faut d’abord revoir les plans d’élaboration de nos villes en mettant l’accent sur la protection de l’environnement. Afin de faire face à la disparition de certaines espèces végétales, il faut reverdir nos villes et améliorer le cadre de vie. Cela passe par un encadrement des opérations d’abattage d’arbres et un remplacement de chaque arbre déraciné. Un fonds spécial dédié au reboisement pourra accompagner ces initiatives.

Aujourd’hui, le projet compte une douzaine de membres actifs qui peuvent être contactés via le compte twitter @1twito1arbre. Nous restons disponibles à collaborer et à accueillir tout bénévole qui souhaiterait contribuer à l’initiative.

Alaaji Abdulaay

Blogueur citoyen

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discutez avec nous
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour 👋
Dites-nous comment nous pouvons vous aider !