[250]. #BrandingAfrica pour une version positive du continent africain

 [250]. #BrandingAfrica pour une version positive du continent africain

#BrandingAfrica !

Vous avez certainement dû croiser ces mots clés sur le réseau social que vous utilisez au quotidien. Il s’agit d’une campagne lancée par Stévy Wallace et Bapa Yves à la suite d’une discussion autour de la promotion des pays africains.

La campagne prévue du 17 septembre au 17 octobre 2022, vise à mettre en lumière sur Internet le riche potentiel de tous les pays d’Afrique, grâce à la contribution des internautes africains. Chacun peut ainsi participer en publiant du contenu axé sur le potentiel de son pays. Il peut s’agir d’une photographie, une vidéo ou d’un texte, en version française, anglaise, arabe, portugais ou en langue locale.

Dans cet interview qu’ils nous ont accordé, les initiateurs font avec nous le point sur la stratégie de la campagne, les collaborations avec les institutions et les actions envisagées au delà de la campagne.

Stevy et Yves, vous avez lancé le 17 septembre 2022, une campagne digitale dénommée #BrandingAfrica. A quelle problématique répondez-vous ?

Le slogan de cette campagne est « Ensemble, racontons notre belle Afrique ». Il dit tout. À savoir que nous avons décidé d’être des acteurs actifs d’un narratif positif de notre continent. Quand vous laissez quelqu’un parler de vous, il le fera avec sa sensibilité et sa perception, en fonction de sa position, de sa culture ou suivant d’autres considérations. Cela donne très souvent un récit négatif, mensonger et parfois même humiliant. C’est cela que nous avons décidé de changer.

Nous avons voulu susciter la contribution de toous les internautes du continent afin de faire connaitre et montrer une Afrique belle et positive, de par ses talents, sa culture, ses paysages, etc.

Après juste quelques petites semaines, il y a eu appropriation de la campagne. Comment envisagez-vous d’exploiter tout ce contenu partagé sur Twitter notamment?

Oui, beaucoup a été fait jusque là mais pas que sur Twitter. Les autres réseaux sociaux comme Instagram, Facebook, Linkedin et même TikTok ont été également pris d’assaut par la création du contenu via le hashtag et nous espérons encore plus.

Nous avons prévu de concevoir une plateforme qui va recueillir d’une façon particulière toutes ces réactions et énergies que nos frères et soeurs mettent pour accompagner ce mouvement.

Nous prévoyons, en impliquant des politiques, des créateurs de contenus professionnels, des sportifs, des célébrités, etc. de créer encore plus d’engouement.

Lorsqu’on parle de contenus venant d’Afrique, on trouve assez peu d’éléments sur l’engagement citoyen, la technologie, les sciences, etc. Comment comptez-vous intégrer ce contenu dans #BrandingAfrica ?

Jusque là, nous avons clairement fait comprendre aux internautes qu’il n’y a pas que les paysages mais bon, nous les comprenons aussi. Quand ils entendent Nation Branding, ils pensent beaucoup plus à l’aspect touristique.

Malgré cela il y a beaucoup de publications qui mettent en avant des entrepreneurs et des personnalités, peu importe le domaine. Il suffit d’explorer les publications via le hashtag pour le constater sur Internet. Comment faire ? Inciter à plus de diversité dans la publication des contenus dans nos messages.

#BrandingAfrica est une initiative citoyenne. Y-a-t-il des connexions prévues ou en cours avec les Gouvernements et le secteur privé ?

Nous avons souhaité dans un premier temps le faire de nous-mêmes et montrer à tous l’intérêt que le citoyen lambda pouvait avoir pour ce type de mouvement. La campagne est arrivée aux oreilles des gouvernants notamment certains ministres et personnalités de certains pays. Nous irons jusqu’au bout de cette campagne et verrons ensuite l’ancrage institutionnel ou public qui peut lui être donné.

Pour les décideurs du secteur privé, ça traine encore mais je crois qu’il faille qu’on leur parle différemment et nous le ferons.

Comment faites-vous le lien avec l’initiative #RebrandingAfricaForum qui tient sa 8e édition ce mois d’octobre 2022?

Notre Afrique est vaste et plurielle. Le Rebranding Africa Forum est parmi tant d’autres, une autre belle initiative dédiée à la valorisation du continent que nous suivons de près.

Toutes ces énergies que nous représentons à travers des initiatives connues et non encore connues à l’échelle continentale, concourrent au même objectif. C’est celui de montrer une image positive de notre continent et c’est plutôt positif.

On va espérer que ces initiatives travaillent en synergie pour être davantage plus forte ensemble. Nous nous y attelerons pour notre part.

Pour contrebalancer le contenu sur l’Afrique jugé négatif, il va falloir beaucoup créer et sur la durée. Que peut-on espérer à l’issue de la campagne?

Comme dit plus tôt, un site est prévu, des événements périodiques et bien d’autres. Nous souhaitons passer de simple mouvement périodique à une volonté profonde et pérenne de changement de mentalité. D’où la plate-forme et les initiatives prochaines autour d’elle.

Changer le narratif, c’est aussi redonner une place à l’afro-descendant dans ce monde. C’est lui redonner confiance en lui et en ses capacités à changer le monde positivement en réalisant l’impossible.

Grâce à l’engagement des milliers d’internautes qui participent à la campagne, aux professionnels des médias comme vous (Divan citoyen) qui aidez à donner écho à celle-ci, il n’y a pas de raison qu’in fine, l’objectif ne soit atteint.

Ensemble racontons, notre belle Afrique.

La rédaction

redaction@divancitoyen.com

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aider ?