[158]. Les cinq fondamentaux pour débuter dans le blogging

 [158]. Les cinq fondamentaux pour débuter dans le blogging

Comment se préparer au blogging? C’est un peu ce que j’essaie d’expliquer à travers ces cinq éléments. Ces fondamentaux sont tirés de l’expérience de différents blogueurs que nous avons consulté. Ils sont donc la somme que tout-e débutant-e souhaiterait détenir pour bien débuter. Ces cinq points ne sont pas les seuls, et vous pouvez vous-mêmes les enrichir. Merci à Cheikh Bamba NDAO, spécialiste en communication digitale, d’avoir grandement contribué à la rédaction de ce billet.

TIPS #1 : Votre objectif

C’est à mon sens le début du commencement, une question centrale à laquelle chacun devra répondre. Autrement reformulée, la question se présentera ainsi qu’il suit : pourquoi bloguer ? Cette interrogation n’est en rien nouveau. Quand vous entreprenez une chose, la moindre des chose est de savoir pourquoi on le fait. Simplement.

Maintenant que vous y êtes, voilà qu’une idée vous vient à l’esprit. Allez un peu plus loin en rédigeant notamment votre idée. Améliorez-là jusqu’à en être satisfaite avant de la soumettre à une personne de confiance. Cet étape de « validation » permet de tester la pertinence de l’idée mais non de la changer. Il se pourrait cependant qu’on en arrive à la retravailler, la polir davantage pour en faire une idée précise. 

Il nous semble très important de bien accorder toute l’attention requise à ce point. Si cet étape est bâclée, vous reviendrez, tôt ou tard, en arrière ou alors vous abandonnerez plus vite que vous ne le pensez. Une fois l’objectif fixé, vous pouvez passer à l’étape suivante.

TIPS #2 : Votre sujet

Définir le sujet est une autre étape fondamentale. C’est la réponse à la question « sur quoi » je vais bloguer. Il n’y a aujourd’hui aucun domaine qui puisse échapper à la pratique du blogging et vous pouvez parier dessus. En définitive, ne vous fatiguez pas à chercher une niche vierge parce que si vous trouvez un sujet non couvert, c’est parce que votre méthode de recherche à des limites.

Par ailleurs, il n’y a aucun domaine dans lequel tout a été dit et de toutes les manières possibles. Chaque thématique peut donc vous donner l’occasion de vous positionner et apporter du sang neuf. Ainsi donc, pour vous faire une place au soleil, il vous faudra au moins une chose : créer de la valeur ajoutée, apporter un plus que les lecteurs n’avaient pas encore.

Pour traduire cela autrement, des spécialistes vous parlerons d’originalité et d’innovation. Vous ne pourrez vous démarquer cependant que si vous avez l’idée, la plus précise possible. Une idée précise de ce qui existe déjà dans votre secteur cible + une idée de ce que vous allez apporter de nouveau. Un minimum de recherche (au préalable) et de veille (en permanence) vous aidera à rester sur la bonne voie.

Comme pour la question précédente, rédigez-là, affinez-là jusqu’à en être satisfaite et aller tester sa pertinence, cette fois-ci chez Google. L’outil est gratuit, généreux et surtout sans état d’âme 

TIPS #3 : Votre audience

Une fois que vous saurez pourquoi et sur quoi vous allez bloguer, il vous faut déterminer votre auditoire. Vous écrirez pour qui? Nous en sommes à l’audience de votre blog, à la cible, aux personnes que vous cherchez à atteindre. Dans la définition de votre cible, vous pouvez « viser tout le monde » mais cela équivaudrait à « ne viser personne » en définitive. Vous aurez erré, dépensé toute votre énergie sans être sûr de pouvoir revenir à la case départ. Cruel n’est-ce pas?

Nul ne vous reprochera d’écrire « pour tout le monde » parce que c’est d’abord votre activité. Ne soyez cependant pas surpris-e de n’avoir pas un public qui vous est acquis. En sus, vous devriez vous demander si cette posture permettra d’atteindre l’objectif recherché. En tous les cas, une bonne connaissance (maîtrise) de son audience permet de modeler le ton et le lexique de sa communication.

Elle permet également d’adapter votre offre à ses besoins et d’en mesurer l’impact. Votre cible va également influencer vos choix quant aux outils de communication. Les outils du numérique fournissent aujourd’hui une quantité impressionnante d’informations sur les utilisateurs, à condition cependant de savoir ce qu’on va chercher.

Comme pour les questions précédentes, déterminez par écrit votre cible, travaillez à l’affiner jusqu’en à être satisfaite et testez sa pertinence auprès d’une personne de confiance.

TIPS #4 : Votre agenda

« Je n’ai pas de temps pour faire du blogging, c’est tout ce qui m’empêche de le faire »  revient régulièrement dans les échanges. Le manque de temps est généralement la super « excuse » qu’on sort pour ne pas débuter ou poursuivre l’activité.

Tout est pourtant une question de volonté et d’organisation.

Il n’y a pas de temps libre affecté au blogging, il y’a un temps consacré à cette activité et c’est là où réside toute la différence. Un temps libre est généralement alloué à une activité très conjoncturelle alors qu’un agenda est la somme d’occupations décidées. Consacrer du temps au blogging vous permet de réserver du temps à la recherche, à la réflexion et à l’écriture.

Le temps alloué déterminera la « bonne santé » de votre blog. Plus votre rythme de publication est régulier, plus vous allez accroître votre lectorat (ou abonnés) et les fidéliser. Il n’y a pas un temps minimal ou maximal qu’il convient de définir. Partez de vos disponibilités, définissez l’action à entreprendre et tenez vous-y.

Au fur et à mesure que vous avancerez dans la tâche, vous pourrez y consacrer un peu plus ou un peu moins de temps. Tout dépendra en fin de compte de l’objectif initial que vous vous fixez : bloguez vous pour le plaisir ou faites vous de la pratique votre activité professionnelle?

Une fois que vous aurez commencé et qu’un public vous suit, prenez conscience que vous n’êtes plus seul-e. En cas de changement d’orientation, de pause ou d’abandon, prenez donc le soin d’informer votre audience.

TIPS #5 : Vos outils

Tous les outils d’expression et de communication disponibles aujourd’hui se prêtent au blogging. Ce qu’il faut questionner par conséquent, c’est le rapport qu’a notre audience avec l’outil que vous avez choisi. Si vous et votre audience êtes fans de l’outil choisi, soyez heureux. Au cas contraire, vous devrez vous adapter au besoin de votre cible. Les spécialistes de la com et du marketing vous rappellent toujours une règle de base : trouver votre public là où il est et non là où vous voulez qu’il soit.

La plupart des acteurs du monde du blogging au Sénégal font de l’écriture, de l’image, du son ou de la vidéo. Beaucoup sont dans des plateformes collaboratifs, y compris les réseaux sociaux alors que d’autres ont créé leurs propres espaces. Là aussi, tout dépendra de votre perspective en blogging parce que les options restent nombreuses.

Nous n’avons pas encore parlé de monétisation mais c’est une omission volontaire. C’est essentiel pour le blogueur si la personne veut rentabiliser financièrement son activité. Aujourd’hui, l’essentiel des plateformes le permettent, certaines mieux que d’autres, d’autres plus facilement que certaines. Nous y reviendrons plus en détail.

Si vous souhaitez approfondir un point ou rajouter un point essentiel qui n’a pas été évoqué, laissez-nous un commentaire

La rédaction

redaction@divancitoyen.com

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discutez avec nous
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour 👋
Dites-nous comment nous pouvons vous aider !