[71]. Histoires avec les FDS : Moi et le Général de l’armée sénégalaise

 [71]. Histoires avec les FDS : Moi et le Général de l’armée sénégalaise

Dans mon action de militant des droits humains, j’ai pu collaborer avec différents généraux de l’armée sénégalaise. Deux entités qui en principe ont des rapports conflictuels ont pu travailler sainement ensemble.

Le Sénégal fête son indépendance ce 4 avril. Pour la célébrer à notre manière, nous avons demandé à des citoyen(es) de nous raconter leurs histoires de vie avec des forces de sécurité. Aujourd’hui, nous recevons Alioune TINE. Voici son histoire

Militants et militaires

C’est souvent compliqué, à la limite véritablement risqué pour un activiste des droits humains, de faire un hommage à l’armée sénégalaise. Mais quelqu’un qui décide en toute liberté et en toute souveraineté d’être prêt à donner sa vie mérite de respect de tous. Il sont toujours prêts pour défendre la patrie, protéger la vie des êtres humains menacés en Afrique et dans le monde.

Mon action en tant que militants des droits humains s’approche un peu du travail de l’armée sénégalaise. A la différence près, cependant que j’utilise d’autres armes que sont le discours, l’image ou les mots.

Dans nos activités sur le monitoring des droits humains et la paix en Casamance, nous avons rencontré souvent des officiers supérieurs. La plupart d’ailleurs ont compris notre mission et nous ont aidé à l’accomplir. Dans ces échanges, nous avons beaucoup appris et j’ai pris conscience de la qualité exceptionnelle de ces hommes d’élite. Nos officiers supérieurs ne savent par conséquent pas seulement manier des armes, ils en ont aussi l’intelligence.

Des généraux de qualité

J’ai côtoyé ces généraux de l’armée sénégalaise qui avaient en charge ces dossiers notamment le Général Wane, Waly Faye et Niang.

J’ai été particulièrement impressionné par l’intelligence et le sens pratique du Général Lamine Cissé. C’est d’ailleurs avec lui qu’on a eu la grande réunion de Banjul avec tous les acteurs du conflit en Casamance. C’est là-bas que j’ai vu et parlé pour la première fois avec Ansoumane Mané.  Mon expérience avec Lamine Cissé s’est poursuivi avec notre rôle dans l’alternance de 2000. Pour la première fois donc, la Raddho déploie 100 observateurs, au delà des élections de 1998.

Dans la même perspective, le Général Bakary Seck nous a permis de travailler sur les mines antipersonnels. Nous avons pu avec sa collaboration réalisé un film avec Moussa Diallo Bocoume.

Je garde la fin sur ma rencontre avec le général Mouhamadou Seck. Il a véritablement sympathisé avec nous et intervenu aux séminaires du Comité Sénégalais des Droits humains.

À l’extérieur du Sénégal, j’ai été impressionné par nos militaires, policiers et gendarmes. Nous les avons observé sur les théâtres d’opération en Haïti, en République Démocratique du Congo, au Mali, en Côte d’Ivoire et en Centrafrique.

À la CEDEAO également, j’ai rencontré un officier d’élite de l’armée sénégalaise, le colonel Dieng. Il était alors chef de la division de la sécurité régionale et de la lutte antiterroriste, un diplômé en droits humains et en droit international humanitaire.

Plus près, on se comprend mieux

C’est cette expérience d’Armée-Nation qui nous permet d’avoir une meilleure compréhension avec ce segment de la société. Nous savons que d’ordinaire, la société civile entretient des relations plutôt tendues avec l’armée parce que justement quand les droits humains sont violés, les activistes que nous sommes sont obligés de respecter nos mandats.

Opinions & Débats

1 Commentaire

  • Merci Monsieur Tine pour ce témoignage. Je profite de ce blog pour évoquer un fait que vous avez vécu. J'avais eu vent d'un différend que vous aviez avec les forces de sécurité qui avaient découvert des armes au niveau de votre siège la Raddho, ce qui vous avez valu une arrestation. Pouvez-vous éclaircir cet épisode?

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aider ?