[146]. Autoroute à péage : infos utiles aux usagers

 [146]. Autoroute à péage : infos utiles aux usagers

Autoroute à péage est désormais une expression inscrite dans le lexique routier au Sénégal. C’est une voie qui permet d’évoluer rapidement contre paiement d’un somme déterminée à l’avance. Il arrive dans ce parcours que des incidents surviennent et il faudra les gérer.

Notez que la fréquentation de l’Autoroute à péage Patte d’oie – AIBD est réglementée. Le texte pertinent est l’arrêté interministériel n°21918 en date du 13 décembre 2017 qui a donc fait intervenir plusieurs démembrements de l’Etat dans l’organisation. Sur cette base, j’essaierai de relever quelques points qui me semble utile aux usagers.

Vous avez certainement remarqué des aménagements tout au long de l’autoroute à péage. Ils sont généralement de deux types: des aires de repos et des aires de services. Dans une aire de repos, on trouvera des sanitaires, des points d’eau, des poubelles ou des table-bancs. Une aire de services est par contre autrement composée. Vous y verrez une station de service pour la vente de carburant et une surface de distribution de produits alimentaires accessibles 24h/24.

L’autoroure à péage est exclusivement réservée aux véhicules à moteur rapides

Cela peut paraitre superflu ou évident pour beaucoup mais il est utile de rappeler que l’autoroute à péage n’est pas ouverte à tout type de véhicule. L’on se rappelle tous que peu de temps après son ouverture à la circulation, un charretier l’avait emprunté. L’ image avait fait grand bruit mais on pouvait à l’époque inscrire ce fait divers dans le lot de la nouveauté et la découverte. Et puis d’ailleurs, pourquoi ne pas emprunter cette voie lorsque d’habitude les borom sarett se disputent les voies routières aux véhicules?

Parce qu’il s’agit de voies rapides, l’autoroute est interdite aux véhicules à traction animale ainsi qu’à toute la liste d’usagers ci-dessous :

  • les piétons;
  • les personnes à dos de monture;
  • les marchands ambulants;
  • les animaux, qu’ils soient errants ou introduits dans le réseau par leurs propriétaires Dans ce dernier cas, ils doivent obligatoirement être tenus de façon à ne pas divaguer. Pour des raisons de sécurité, les animaux errants, sauvages ou domestiques, engageant la sécurité des usagers seront neutralisés par tout moyen approprié et leurs propriétaires, si on les retrouvent, seront responsables de tout dommage causé aux usagers;
  • les véhicules à moteur incapables d’atteindre en palier une vitesse de 60 kilomètres à l’heure;
  • les cycles;
  • les véhicules à moteur non soumis à immatriculation;
  • les tracteurs et matériels agricoles;
  • les matériels lourds de travaux publics à l’exception de ceux transportés sur porte-char ou sous forme de convoi exceptionnel avec escorte ;
  • les véhicules remorqués à la corde, à la chaîne ou à la barre de fer.

A moins d’être concerné par ce listing, vous pouvez tranquillement emprunter l’axe qui vous permet d’arriver à la destination prévue. Le principe du péage est le paiement de l’utilisation, il vous faut donc vous y préparer.

Préparez la monnaie

Une fois qu’on est engagé, le paiement est du quelles que soient par ailleurs les circonstances qui nous ont amené à l’emprunter l’Autoroute. Il est déjà utile qu’aux entrées des autroroutes, des panneaux nous renseignent sur le débat de la zone payante. Par conséquent, arrguer une erreur de voie, du retard ou tout autre motif impérieux ne saurait prospérer. Tant que son véhicule n’entrent pas dans le lot de ceux qui sont destinés aux secours, vous serez invité à payer le tronçon.

Tout usager qui emprunte l’autoroute à péage doit s’assurer de disposer du montant au moins équivalent à la somme à payer. Il vous appartient de vous assurer, le cas échéant, que la monnaie vous est bien et en intégralité rendue.  Un reçu, preuve de votre paiement vous sera remis sur votre demande.

Au cas où vous n’êtes pas en mesure de vous acquitter du montant du péage, vous pourrez, avant de quitter la gare, signer une reconnaissance de dette. Cette constatation de non paiement pourra être effectuée par le personnel en poste sur la base de vos déclarations. Il faudra néanmoins présenter une pièce d’identité ou un certificat d’immatriculation et d’aptitude technique de son véhicule.

Un double du document vous sera remis pour vous permettre de vous acquitter de la dette sous huit jours. Résistez à l’envie de fournir des informations erronées ou d’aller au delà du délai imparti. Ces comportements sont assimilables à un refus de paiement, de la même façon que vous voudriez utiliser un moyen déloyal destiné à éviter le péage.

Veiller sur votre sécurité et celle des autres usagers

Il se peut qu’en dehors des aires prévues, vous soyez obligés de vous arrêter pour cause de panne par exemple. Puisque les véhicules empruntant ces voies roulent généralement à grande vitesse, vous devrez prendre des précautions élémentaires. En cas de panne par exemple, pensez à vous ranger au plus près de la glissière de sécurité et prévoyez d’y rester jusqu’à être en mesure de reprendre une progression normale.

Si l’état de la panne vous en empêche, vous pouvez essayer de joindre le service d’appel d’urgence pour une évacuation. Le 800 00 20 39 est un numéro vert, donc gratuit, qui devrait pouvoir être utilisé pour toute urgence. En sus et pour palier à son indisponibilité, un service d’assistance routière circule sur l’autoroute. Il peut être sur place dans un délai de 30 minutes à une heure.

En attendant que la remorque arrive ou en cas d’indisponibilité du service, pensez à retourner auprès du véhicule et à signaler que l’on est en difficulté. Pour ce faire, il vous suffira d’actionner les feux de détresse du véhicule et laisser soulevé le capot moteur. Si vous en avez un qui est disponible, pensez à porter un gilet de sécurité haute visibilité lorsque vous êtes hors de votre véhicule et surtout placez-vous derrière le dispositif de sécurité.

Ces mesures sont nécessaire pour votre sécurité et celle des autres usagers de l’autoroute à péage. Suivant la réglementation, les réparations importantes dont l’exécution peut excéder 30 minutes, sont interdites sur les bandes d’arrêt d’urgence. Le véhicule devra donc être évacué hors de l’autoroute à péage.

Dépannage, mise en fourrière et réclamations

Je relève, pour finir, un point sur les tarifs des fourrières et remorquages. Les montants indiqués ci-dessous peuvent être revisés par l’exploitant de l’autoroute à péage suivant une entente avec les autorités concernées.

En cas de fourrière sur l’autoroute à péage, les amendes sont payées par jour. Les frais s’élèvent à 2000 francs CFA pour un véhicule léger et 4000 francs CFA pour un minibus, un camion ou un bus. Pour le remorquage, il faudra débourser 15 000 francs CFA pour un véhicule léger et 30 000 francs CFA pour un poids lourds. Il n’est pas possible de marchander le prix, demandez plutôt un reçu.

En tant qu’usager, vous pouvez également aider l’exploitant à améliorer le service. C’est ainsi qu’un registre destiné à recevoir vos réclamations est (ou doit) être disponible au niveau des gares ou espaces dédiés. Pour soumettre votre complainte, il nous suffit juste de fournir vos nom, prénoms, téléphone, adresse et motif de la réclamation. Un autre registre supplémentaire devra indiquer la suite à y donner, les contrôles effectués et les recours possibles.

Alaaji Abdulaay

Blogueur citoyen

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discutez avec nous
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour 👋
Dites-nous comment nous pouvons vous aider !