[11]. Qui va sauver le « soldat » Kassé Hanne?

 [11]. Qui va sauver le « soldat » Kassé Hanne?

Kassé Hanne est notre meilleure chance de médaille au niveau mondial, c’est pourquoi il faudrait le mettre dans des conditions optimales de performance. Il peut y arriver. Aujourd’hui, je suis abonné au coup de gueule. Certains de ceux qui ont suivi son passage sur l’émission Sénégal Ca Kanam de Tounkara ont certainement été choqués par sa situation. Je le considère désormais comme un grand monsieur, au vu des conditions de travail et son palmarès.

Je me rappelle l’avoir découvert aux Mondiaux de Moscou  lorsqu’il courait les quarts de finale du 400 m haies. Un sahélien aux couleurs du Sénégal dans ce pays où les thermomètres affichent allègrement des températures – zéro. Toute la semaine durant, je l’ai vu rivaliser sans complexe avec les grands athlètes du monde moderne. Il a malheureusement fini avant dernier lors de sa finale.

Je viens d’avoir une explication partielle à ce résultat.

Vous avez dit performance?

Selon les déclarations qu’il a faite à la télévision, je présume donc ses dires avérés, il a été obligé de courir les « Diamonds League ». Cette compétition, bien que se déroulant la veille des Mondiaux était nécessaire. Les ressources qui en étaient issues devaient servir à Kassé Hanne de se nourrir, de payer son staff et les frais d’entrainement au stade. Pendant ce temps, ces concurrents suivaient une série d’entrainement alternés de repos.

Quelque chose m’est personnellement resté au travers de la gorge. Nous avons vendangé une médaille olympique parce que nous n’avons pas été capable de le mettre dans des conditions normales. Cette médaille était à sa portée puisqu’il avait lors des championnats, battu la plupart de ses concurrents. Il avait donc le niveau. Pffff.

Je disais de Kassé Hanne qu’il est un Grand Monsieur. Voici un athlète sénégalais à la carrure internationale qui, malgré ses multiples médailles, n’a jamais reçu de façon officielle l’emblème nationale. Nos autorités n’ont pas daigné lui faire cet honneur et le challenger pour qu’il nous fasse honneur. Que cela nous plaise ou non, il nous représente, il court pour son pays, avec le maillot et sous son drapeau.

L’Assemblée nationale vote chaque année un budget pour les compétitions internationales et non pour tes tournées au profit des officiels. Ce qu’on demande pour Kassé Hanne, c’est le minimum puisqu’il n’a pas été récompensé pour ses résultats. La fameuse déclaration Abdou Diouf « Kou def lou reuy, am lou reuy », règlementée en 2007 n’a pas permis à cet athlète d’avoir gain de cause. Ni honneur, ni argent.

Je plains cette politique de nos autorités, ministère comme fédération. Elles seront d’ailleurs les premières à crier au scandale si le jeune homme changeait de nationalité pour de meilleures conditions. Kassé Hanne bénéficie d’une bourse de la France.

Quelle est notre politique sportive ?

En décembre 2014, Momar Mbaye, président de la Fédération Sénégalaise d’Athlétisme (FSA) notait que  » Kassé Hanne peut encore valoir de grandes satisfactions au Sénégal s’il est davantage accompagné. De façon générale, on peut trouver d’autres Kassé Hanne si les autorités font l’effort de financer nos programmes de développement. C’est un plan chiffré et calibré et à la fin, on peut faire le bilan des investissements ».

On ne peut analyser cette situation sans évoquer la position des dirigeants d’instance. C’est vrai que nos dirigeants sportifs, pour la plupart, n’ont pas l’assise financière ni la capacité de mobiliser de gros sponsors. Pour certains, ce n’est pas le contact humain qui leur manque, c’est l’absence de politique globale qui fait défaut. C’est pourquoi d’ailleurs, on attend généralement tout de la tutelle et de ses arbitrages.

En tous les cas, il faut que la FSA et le Ministère des sports du Sénégal nous disent ce qui motive un si grand manque de considération pour l’athlète Kassé Hanne. Cela frise même un mépris, contraire aux règles et éthiques du sport. On ne demande pas un traitement de faveur, juste qu’il soit mis dans des conditions optimales, quitte à nouer un contrat de performance.

Kassé Hanne est 7e Mondial de sa discipline, avec des médailles en Afrique, en France où il s’entraîne et aux Jeux de la Francophonie. Il est donc quelqu’un sur qui on doit investir et sur qui la Nation peut compter. Nous tenons une superbe occasion de nous départir de cette médaille Dia Ba. Je ne minimise pas sa performance mais franchement il nous faut passer à autre chose quoi, de plus ambitieux.

Je voudrais à travers ce billet lui exprimer toute ma fierté. Bravo et bonne chance pour la suite.

Alaaji Abdulaay

Blogueur citoyen

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discutez avec nous
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour 👋
Dites-nous comment nous pouvons vous aider !