[99]. Justice climatique : Dakar se mobilise

 [99]. Justice climatique : Dakar se mobilise

Evoquer la justice climatique, c’est faire du citoyen un acteur majeur dans la préservation de l’environnement. Nous ne pouvons pas nous abandonner aux politiques des Etats. Nous avons des solutions à promouvoir.

Dakar sapprête à accueillir, les 1er et 2 octobre 2016 à la Place de la Nation (ex. Place de lObélisque), le premier festival en Afrique exclusivement dédié aux alternatives aux changements climatiques. La justice climatique sera au cœur des échanges.

Une transition écologique et sociale est possible

Installé en plein centre de Dakar, vous trouverez au Village des Alternatives de Dakar. Des centaines de porteurs d’alternatives viendront montrer les solutions concrètes qu’ils mettent en oeuvre depuis des années. Ce village des Alternatives, aux allures de festival, présentera les moyens concrets permettant dès aujourd’hui à chacun de lutter concrètement contre le changement climatique en cours.

Il sera divisé en quartiers thématiques au sein desquels se déclineront des animations diverses, des démonstrations, des présentations pédagogiques, etc. Des ateliers pratiques sont programmés pour permettre aux participants de s’approprier des solutions réfléchies et testées. Il en sera ainsi de la réalisation de compost à partir de déchets ou la pratique de la culture hors sol chez soi.

Nous avons pensé que vous souhaiteriez nous rejoindre en famille. C’est pourquoi nous avons prévu des espaces de jeux pour enfants. Pour les plus âgés, un marché de produits issus de l’agriculture saine, durable et locale, des produits locaux transformés, un espace de troc, d’échanges et de gratuité.

Les participants seront également conviés à des conférences et des tables rondes sur différentes thématiques. Les événements se dérouleront en weekend et donc un espace culturel, artistique et festif y sera aménagé. A l’agenda, des concerts, des performances artistiques, du théâtre-forum, des arts de rue et du cirque.

Des espaces de repos conviviaux seront également aménagés le long du parcours pour favoriser le repos, les échanges et la discussion. Vous n’avez donc aucune raison de ne pas vous déplacer parce que ce dont nous allons discuter est primordial pour l’avenir de notre monde.

L’urgence de se mobiliser pour de vraies alternatives

Les changements climatiques posent avant tout un enjeu de justice entre les Nations. Ils soulèvent la question des responsabilités des émetteurs des gaz à effet de serre. Les pays du Sud comme le Sénégal subissent depuis longtemps les conséquences du dérèglement climatique alors que les pays industrialisés sont historiquement les grands émetteurs des gaz à effet de serre.

La question de la distribution des responsabilités et de la dette écologique de l’Occident, même si elles sont clairement posées, restent très peu abordées dans les arènes internationales de négociation. Celles-ci s’attachent plutôt à produire de fausses solutions et continuent d’esquiver les véritables causes des changements climatiques.

Ces fausses solutions vont du grand marché financier du carbone et de la biodiversité à la géo-ingénierie. Elles concernent aussi les nombreuses solutions technologiques proposées. Elles ne font cependant qu’aliéner l’humain et renforcent davantage les inégalités Nord – Sud.

Et pourtant, il subsiste une pléthore de solutions concrètes qui sont expérimentées et mises en œuvre au quotidien. On peut citer notamment l’agriculture saine et durable, une consommation locale et responsable, un reboisement des littoraux ou la réduction et le recyclage des déchets.

Vivre ces solutions concrètes constitue une réponse aux fausses solutions et permet de rompre avec l’inertie. Elles visent à redonner du pouvoir d’agir au citoyen et aux communautés. A l’opposé de ce que l’on voudrait nous faire croire, elles ne font pas régresser la société. Au contraire, ils contribuent à instaurer une société plus juste, plus équitable et plus conviviale et surtout, où le bien commun est l’affaire de tous.

Alors, venez les découvrir pour les mettre en route. Votre événement de ce weekend reste le Festival des alternatives aux changements climatiques, la première du genre en Afrique.

Mariama Diallo

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discutez avec nous
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour 👋
Dites-nous comment nous pouvons vous aider !