[129]. Sénégal Dem Dikk, retour d’expérience

 [129]. Sénégal Dem Dikk, retour d’expérience

« Le mercredi 1er Février 2017 à 15h44, le premier bus Sénégal Dem Dikk pour Kaolack a franchi le seuil du Terminus Liberté 5 de Dieuppeul » lit-on sur le site internet de la société. L’objectif affiché est de « permettre aux sénégalais de voyager en toute quiétude et surtout dans les meilleures conditions possibles de sécurité, de confort et de ponctualité, à un prix compétitif.

Pour en parler, j’ai expérimenté deux lignes sur deux circuits différents : Dakar – Kaolack et Dakar – Thiès, en aller-retour. J’en ressors avec une appréciation globalement positive surtout que j’ai voyagé avec des enfants qui ont pu profiter du bon système de ventilation. Lorsque vous voyagez avec votre enfant âgé d’un peu plus de 7 ans, pensez à lui payer une place assise, il sera considéré comme un passager.

Un premier constat est que les chauffeurs ont conduit comme la plupart des sénégalais. Sur ces deux axes, l’un d’eux a allègrement dépassé d’autres véhicules en ligne continue tandis qu’un autre a répondu au téléphone lorsqu’il était au volant. Ce n’est rien sur plus de 250 kms me direz-vous mais non seulement ce sont deux infractions mais chaque bus transportait plus de 45 passagers. Ceci étant…

Sénégal Dem Dikk pour Kaolack sur l’axe Dakar – Kaolack dit se positionner sur des prix compétitifs en fixant le tarif à 4000 F CFA par passager. Si on le compare au réseau de transport public existant, il est plutôt cher payé par rapport aux prix appliqués. Les véhicules « 7 places » avaient les tarifs les plus chers  à 3 500 F CFA, les bus et Ndiaga Ndiaye proposant des prix en deçà.

Il faut relever d’ailleurs qu’il s’agit d’un « tarif hors bagages » parce que Sénégal Dem Dikk pour Kaolack les fait payer. A l’aller (grande valise) et au retour (valise moyenne et glacière), j’ai déboursé 3 500 F CFA. A ce propos, le ticket minimal est de 500 F CFA, au delà de votre bagage à main. Et donc finalement la différence d’avec les autres transporteurs, reste la fourniture de reçus de caisse.

Sénégal Dem Dikk met en avant la ponctualité. Sur ce point, il faut relever que les bus prennent départ à l’heure indiquée, à Dakar comme ailleurs. Il faut s’inscrire à moins de 48h de la date prévue pour le voyage contre remise d »un ticket nominatif avec mention des date, heure et siège. Si donc à Dakar l’achat du ticket est plus simple, cet opération l’est moins à Kaolack, on peut y faire des va et vient.

Chaque siège est équipée d’une ceinture de sécurité. Les bus sont également équipés au moins d’un extincteur et d’une boite à pharmacie certains pour les petits incidents. Un système de climatisation/ventilation crée un environnement plutôt agréable notamment pour les enfants et les personnes âgées. Des fenêtres individuelles pour la climatisation sont également aménagés par siège.

Nettement mieux si…

Sur le plan de la sécurité, la société doit sensibiliser davantage sur l’usage des ceintures de sécurité. Jusque là, l’initiative est laissée au passager mais deux choses pourraient aider. Le chauffeur ou un agent préposé pourrait prendre 2 à 3 minutes pour montrer comment la ceinture doit être nouée. Par ailleurs, une signalétique « Attachez votre ceinture » pourrait être installée à un endroit visible du bus.

Il faut également améliorer la gestion des bagages. Puisque des passagers descendent en cours de route, un compartiment à bagages est aménagé dans le bus. Situé juste derrière le chauffeur, il permet de vite récupérer sa valise et de descendre sans qu’il n’intervienne. Le compartiment à bagages sur trois étages est bien fait et les valises généralement bien rangées. Très pratique si et seulement si..

En réalité, il y’a toujours des sacs qui débordent parce que l’étagère est vite remplit et un des chauffeurs s’était arrêté pour refaire le rangement. La faute certainement aux passagers parce que ceux qui descendent au Terminus doivent utiliser la soute à l’arrière. Il n’en manque jamais deux ou trois qui enfreignent cette règle ndaxté nak sénégalais dafa beug di guiss bagassam.

Cela constitue pourtant un risque réel parce que les valises ne sont pas attachées mais rangées. En cas d’arrêt brusque ou de choc, elles seront forcément projetées sur les passagers, ce qui peut causer beaucoup de mal. Pour minimiser les pertes de bagages, il faudra de la vigilance et que le ticket permette d’identifier le propriétaire de la valise.

Je n’ai pas eu l’opportunité d’expérimenter le système de réservation avec les numéros mobiles fournis. C’est déjà bien que les tickets soient nominatifs et donc il faudra rendre possible l’achat ou la réservation en ligne.

Alaaji Abdulaay

Blogueur citoyen

4 COMMENTAIRES

  • Sur le plan de l’offre en services de transport la venue de SDD est salutaire. La société a créé une meilleure façon de voyager même si tout n’est pas rose. Avec les bus SDD voyager vers Kaolack est devenu plus facile et simple. Mais la gestion des bagages posent un véritable problème. Il faudra améliorer dans ce sens.

    • La gestion des bagages causera véritablement un problème si des solutions ne sont pas très rapidement trouvées. Il faudra que SDD fasse preuve de grande vigilance et de fermeté et que les clients comprennent que cette mesure est mise en place pour leur sécurité.

  • WOnderfull il faut vraiment souligner que ces nouvelles lignes facilitent véritablement la tâche aux Sénégalais et les voyageurs aventuriers de mon genre en savent quelque chose. Bien organisé, sécurité garantie avec des chauffeurs aguerris loin de l’indiscipline notoire des apprentis des bus hérités de Mame bot. Fi sabhilal prenons en soin, sounou halal et ce qui est bien dans tout ça est que ceci va relativement contribuer de manière positive sur le Pib car le commerce au Sénégal s’en verra ragaillardi.

    • Merci Diné pour le commentaire.
      Si SDD renforce sa flotte, on n’aura pas besoin de crier sur les chauffeurs des gares routières pour leur demander de ne pas spéculer sur les prix, le marché va se réguler de lui-même.
      La ponctualité est une donnée rare au Sénégal mais si la société parvient à garder le cap, ce sera très bénéfique.

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aider ?