[195]. Comment réussir à exercer le métier de ses rêves?

 [195]. Comment réussir à exercer le métier de ses rêves?

Exercer le métier de ses rêves est un graal. Enfant, nous avons toujours un métier qui trotte et trottine dans notre tête. Sans trop savoir comment elle y est arrivée, on la partage souvent ou jalousement on garde le silence dessus en nourrissant le rêve secret de cheminer avec lui, toute une vie professionnelle durant.

Pour certains, le métier de rêve a été une idée conçue, traitée, polie et le fruit d’un investissement de plusieurs années. Pour d’autres, le choix a été vite fait au détour d’un film, d’une conversation ou d’une lecture. Pour certains, c’est avant tout une affaire de famille alors que pour d’autres, c’est le métier qui était à portée, après les études ou en l’absence d’études.

Au fur et à mesure que nous faisions intervenir des professionnels pour nous présenter leurs métiers, un constat s’imposait à nous. Afin de le valider, nous avons, au courant du mois de décembre 2019, soumis à la twittosphère sénégalaise un mini sondage.

Avec 56% d’avis négatifs sur une population de sept cent quarante-quatre twittos, les choses se précisaient :

Les sénégalais n’exerçaient pas le métier de leurs rêves.

Au delà du constat, nous avions besoin de comprendre. Quel en était la cause? Comment nous pourrions agir pour remettre les choses à l’endroit ? :), wawaw un rêve doit devenir réalité. Pour ce faire, nous avons soumis les résultats à un spécialiste en insertion chez Dynamic Conseils

Ce cabinet oriente et accompagne étudiants et professionnels par le biais de la formation et du conseil. Selon M Ibrahima Diagne qui a bien voulu nous éclairer, leur offre « orientation professionnelle » aide chaque bénéficiaire à définir une orientation en fonction de son idéal et de ses aspirations. Super non?

Pour M Diagne, si les sénégalais n’exercent par le métier de leurs rêves, c’est surement du au fait qu’ils n’ont pas de « projet professionnel ». Pour être plus précis, un projet professionnel permet de définir le métier que l’on souhaite exercer dans sa vie et la formation à suivre pour y arriver.

Première leçon : il ne suffit pas seulement de rêver de son métier de rêve mais il faut aussi se donner les moyens d’y arriver. Pensons donc stratégie.

Seulement, il est difficile d’affiner un projet professionnel et de mettre toutes les chances de son côté dès lors qu’on a si peu d’informations sur les métiers ou qu’on bute sur une absence de mécanismes performants d’orientation.

Un défaut d’informations sur les métiers

Le premier obstacle qui nous empêche de définir ce projet est lié à « l’absence d’information sur les métiers« . Lorsqu’on évoque ce point, on va au-delà de la simple information quant à la dénomination du métier ou de son lieu d’exercice.

Prenons un exemple. Nous savons tous qu’un médecin exerce dans une structure hospitalière à la suite d’une formation dans une école ou à l’université. Aussi, un agent du nettoiement veille à la propreté de sa zone de couverture en recueillant des ordures. Cela suffit-il ? Peut être pas.

L’information dont il est question ici renvoie donc aux conditions d’accès, d’apprentissage et d’exercice. Nous avons rendu disponible (et gratuitement) toute une panoplie de métiers. Cliquer ici

Par ailleurs, la seule disponibilité de l’information ne suffit plus. Il faudrait qu’elle le soit au moment opportun. Pour mieux appréhender ce moment, nous partageons ce témoignage d’un journaliste sur notre fil de discussion. Il y décrit comment l’info reçue très tôt lui a permis d’atteindre son objectif.

Ça a commencé gamin, puis quelques années après les psychologues-conseillers sont venus nous parler au collège, c’est là que j’ai retenu que le CESTI était l’école pour ceux qui voulaient être journalistes puis j’ai défini mon cursus en fonction de ça, aujourd’hui objectif atteint

@moussangomjiri

De l’avis de plusieurs spécialistes en conseils et orientation, ces informations reste encore très peu accessible aux plus jeunes. Ce n’est cependant pas la seule difficulté à surmonter.

Un défaut d’orientation adéquate

Le second obstacle à l’exercice du métier de ses rêves est un conséquence de notre forme d’apprentissage : orienter l’élève « sur la base de ses notes« . Cette pratique, très courante dans nos établissements scolaires, pousse généralement l’enfant vers un métier éloigné de ce qu’il ambitionne.

Plus loin dans les études, on reproduit un schéma plus ou moins identique : poursuivre en Master une formation validée en Licence. Très logique pour la plupart d’entre-nous, enfin jusque là, cette pratique nous déprécie. Arrêtez si vous l’envisagez. Pour ceux qui y sont déjà, ne vous mettez pas la pression surtout si vous pensez tenir le bon bout 🙂

En ayant donc votre Licence en poche, sanctionnant vos études de premier cycle, il vous est recommandé d’orienter votre formation vers le métier pour lequel vous vous destinez. Cette suggestion est cependant valable si vous aviez entamé une formation résultant d’un choix par défaut. On a donc l’occasion de reprendre son destin en main.

L’Etat a mis en place un centre national de l’orientation scolaire et professionnel pour informer et orienter les élèves et travailleurs. Nous n’avons pu cependant entrer en contact avec eux pour vous exposer ici les prestations que ce centre offre. Si un d’entre eux nous lit, qu’il lui plaise de nous laisser un commentaire. Ce sera très apprécié. .

Quid maintenant des « métiers hérités » ?

Par « métiers hérités », nous ciblons les professions que nous exerçons par suite d’une influence directe d’un proche. Il peut s’agir du métier que papa ou maman exerçait, exerce toujours ou a voulu exercer sans y arriver. Nous parlons d’influence parce que dans la plupart des cas, l’exercice du métier n’est pas imposé. C’est un « choix » qui s’est imposé à nous.

Nous savons tous le regard que nous portons sur nos parents, l’écoute quant à leurs suggestions. Nous adorons tous suivre leurs pas, leur montrer que nous sommes capables de réussir là où ils ont peu performant. Et puis, nous percevons tous cette capacité des parents à nous prendre des décisions qu’ils ont muri pour nous, pour notre bien.

Et donc dans la construction de ce projet professionnel, ils jouent un rôle que nous sous estimons totalement. Pour Monsieur Diagne, lorsque l’enfant est à cet étape, il va « choisir une filière en fonction de son environnement. Il va se référer ainsi à sa famille, à ses amis pour choisir un métier à la place d’une autre« .

Assurer la relève

C’est la situation dans laquelle papa ou maman fait fonctionner ou a bâti une entreprise qu’il/elle rêve de transmettre à ses enfants. Très jeune donc, l’enfant baigne dans cet ambiance, il y séjourne en apprentissage professionnel et finit par piquer le virus.

Ainsi, il a déjà une voie toute tracée, un poste qui attend la fin de sa formation avec à la clé un réseau de clients et de contacts disponibles. On dira alors qu’il va assurer la relève en intégrant la corporation.

Assumer la revanche

Il peut cependant arriver que le parent ait voulu exercer un métier sans y arriver. Certains ne lâcheront pas pour autant et inciteront leur enfant à se tourner vers celui-ci. Selon Monsieur Diagne, on se trouve dans « un cas de transfert », bien connu en psychologie. Il considère que vis-à-vis du parent, cela peut être une bonne chose que son enfant ait pu faire ce que lui, n’a pu réaliser.

Est-ce une bonne ou mauvaise chose?

Selon Monsieur Diagne, il faut retenir que dans les deux cas, le choix propre de l’enfant n’est pas le déterminant essentiel. Par conséquent, il arrivera le moment où l’exercice quotidien du métier sera vu un fardeau. Sans crier gare, il l’abandonnera à la première occasion pour aller faire ce dont il a toujours rêvé.

En tous les cas, tout ne peut vous être offert sur un plateau d’argent. La connaissance et la technicité dont vous ferez preuve ne dépendra que de vos efforts personnels et de votre motivation à atteindre votre but. Ce sera le siège de votre satisfaction personnelle

La rédaction

redaction@divancitoyen.com

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discutez avec nous
Besoin d'aide ?
Scan the code
Bonjour 👋
Dites-nous comment nous pouvons vous aider !