[197]. Covid-19 au Sénégal: la panique se généralise

 [197]. Covid-19 au Sénégal: la panique se généralise

La Covid-19 au Sénégal boucle sa deuxième semaine de gestion. Cela offre par conséquent l’occasion de revenir sur les faits saillants de l’actualité sanitaire de ces sept derniers jours. Sur la période considéréé (lundi 9 au dimanche 15 mars), le principal sujet évoqué a concerné la tenue ou non d’événements religieux.

Cette semaine a donc été clôturée par la prise de parole du Président de la République Macky Sall. A travers les médias, il s’est adressé à la Nation ce samedi 14 mars 2020 afin d’annoncer un paquet de décisions. Il était temps surtout qu’un hashtag #PrésidentParleNous avait même été créé pour lui demander de s’exprimer

Le dispositif de riposte mis en place

Le président dans une allocution télévisée annoncé dès l’entame que « l’Etat continue de prendre toutes les dispositions requises pour faire face à la pandémie ». D’autres mesures ont été prises sur recommandation du Comité national de Gestion des Épidémies (CNGE). Nous voudrions en relever quelques-unes

  • L’interdiction, pour une durée de 30 jours, de toutes les manifestations publiques sur l’ensemble du territoire national.

En application de cette mesure, le ministère de l’Intérieur a publié l’arrêté 007762 du 13 mars 2020 qui interdit sur toute l’étendue du territoire national toutes les manifestations ou rassemblements de personnes dans les lieux ouverts ou clos. L’interdiction couvre la période du 14 mars au 14 avril 2020.

  • La suspension temporaire de l’accueil des bateaux de croisière sur le territoire national et le renforcement systématique des contrôles sanitaires au niveau des frontières terrestres, aériennes et maritimes
  • La suspension des enseignements dans les écoles et universités, pour une durée de 3 semaines, à compter du lundi 16 mars 2O2O

Pour accompagner les élèves en classe d’examen, le ministre de l’éducation nationale renseigne que des cours en ligne seront mis à la disposition de Terminale, de Troisième et de CM2. Un accompagnement numérique qui se fera à travers le Système d’Information et de Management de l’Education Nationale (SIMEN)

Le Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD) a décidé de la fermeture à partir du lundi 16 mars 2020, du campus social et des boutiques (à 8 heures précises) et des restaurants (après le petit déjeuner) et ce pour une durée de trois semaines. Le Coud précise que la fermeture du campus sera accompagné de mesures d’accompagnement pour permettre aux étudiants de rejoindre leurs familles respectives.

  • Le renforcement de la protection des personnels de santé, de sécurité, de défense et de secours mobilisés
  • la suspension des formalités nationales liées au pèlerinage pour l’année 2020 aux Lieux Saints de l’Islam et de la chrétienté

Cette mesure vient s’ajouter aux décisions prises par les autorités saoudiennes et du Vatican de ne pas organiser d’événements cette année.

  • La suspension des formalités nationales liées aux pèlerinages pour l’année 2O2O, aux lieux saints de l’islam et de la chrétienté

Le Président de la république a fini par deux appels lancé à l’endroit des autorités religieuses et des compatriotes de la diaspora. Il a, à cet effet, adressé un appel aux guides religieux pour qu’ils « accompagnent le Gouvernement et tous les services de l’Etat concernés dans la mise en oeuvre des recommandations du Comité national de gestion des épidémies ».

A la suite, différents événements religieux prévus ce mois de mars 2020 ont été annulés. Il s’agit notamment du Daaka (Médina Gounass), de l’Appel (Yoff), de la Ziarra général (Tivaouane) et du Kazu Rajab (Touba).

Dans son adresse à la Nation, le Président Macky Sall a également formulé une recommandation à l’endroit des compatriotes de la diaspora vivant dans des zones à forte prévalence de Covid19. Il leur a demandé de respecter « les dispositions édictées par leurs pays d’accueil » et leur exprime sa solidarité ainsi que celle de toute la Nation en ces moments difficiles.

L’Italie, la France, l’Espagne, l’Allemagne, les Etats-Unis qui figurent parmi les pays les plus touchés au monde enregistre une forte communauté de sénégalais. Le premier « cas sénégalais » nous vient d’ailleurs de l’Italie, pays qu’il a quitté dernièrement pour séjourner au Sénégal.

Dakar et Touba, les nouveaux foyers de contagion de la covid-19 au Sénégal

Le thermomètre a commencé à grimper au niveau international lorsque l’Organisation mondiale de la Santé a relevé l’alerte au stade de pandémie. Dans la déclaration ci-dessous, le directeur général de l’organisation Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus en donnait les raisons :

Nous sommes arrivés à cette conclusion principalement pour deux raisons: premièrement, du fait de la vitesse et de l’ampleur de la transmission. 

Près de 125 000 cas ont été signalés à l’OMS, par 118 pays et territoires. Au cours des deux dernières semaines, le nombre de cas signalés en dehors de la Chine a été multiplié par près de 13 et le nombre de pays touchés a presque triplé. 

La deuxième raison est que, malgré nos mises en gardes fréquentes, nous sommes profondément inquiets de constater que certains pays ne traitent pas cette menace avec le niveau d’engagement politique nécessaire pour la maîtriser

Allocution liminaire du Directeur général de l’OMS lors de la ‎réunion d’information pour les missions diplomatiques ‎concernant la COVID-19 – 12 mars 2020

Au Sénégal, un nouveau cas confirmé allait déclencher la panique. Un sénégalais résidant en Italie est arrivé le vendredi 06 mars 2020 à AIBD avant de rejoindre son domicile à Touba, à bord d’un taxi. Il a bien entendu été contrôlé au niveau de l’aéroport mais comme indiqué dans ce billet résumant la première semaine de la gestion du virus, la présence du virus n’avait pas été détectée.

Il avait été consulté le mardi 10 mars 2020 au lendemain de l’apparition de ses premiers symptômes. Le vendredi 13 mars 2020, onze nouvelles personnes étaient déclarés positifs au coronavirus dans la ville. Pour assurer leur prise en charge sanitaire sur place, le centre de santé de Darou Marnane de Touba a été appointé.

Un bébé âgé de deux ans avait été l’unique enfant contaminé avant qu’un second enfant de 15 ans ne soit testé positif au Covid_19. Même si le taux de mortalité lié au coronavirus reste très bas (2 à 3 personnes sur 100 malades), aucun cas de décès n’est à ce jour enregistré, dans le monde, pour les enfants de zéro à 18 ans. Des raisons d’espérer.

Au 15 mars 2020, le Sénégal compte 26 cas déclarés positifs, dont deux guéris et 24 sous traitement.

Le ministre de la santé et de l’action sociale annonce une réorganisation du système avec une disponibilité de lits supplémentaires. Il est vrai que l’annonce par le chef du service des maladies infectieuses de la disponibilité de 14 lits à l’hôpital de Fann avec possibilité d’extension à 36, nous avait tous ému .

Nous avons réorganisé le système de santé pour la réservation d’un nombre de lits supplémentaires. Nous avons actuellement 259 lits supplémentaires pour la prise en charge de la Covid_19, sans compter les 100 lits du nouvel hôpital de Diamniadio. Ce qui fait un total de 359 lits supplémentaires pour accueillir les malades

Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la santé, Rfm dimanche 15 mars 2020

Secteurs encore épargnés par les restrictions

Trois secteurs au moins ne sont pas encore concernés par les mesures d’interdictions. Il s’agit du transport public interne, du transport aérien et du monde du travail. Il faut cependant relever les mesures préventives prises par la société nationale de transport et le ministère du travail.

Le ministère du travail, du dialogue social et des relations avec les institutions a dans un communiqué rappelé aux entreprises leurs obligations d’assurer la protection de la santé des travailleurs. A cet effet et conformément aux dispositions des articles L169, L177 et L179 du code du travail et du décret n°2006-1261 du 15 novembre 2006 fixant les mesures générales d’hygiène et de sécurité dans les établissements de toute nature, il invite les employeurs à :

  • Mettre en place des installations propres pour le lavage régulier des mains avec du savon
  • Mettre à la disposition des travailleurs, des produits désinfectants pour les mains à base d’alcool dans des endroits visibles, des masques et des mouchoirs à papier
  • Nettoyer régulièrement les locaux et les outils de travail
  • Limiter les rassemblements si ce n’est pour l’exécution du travail
  • Rappeler au personnel les comportements recommandés, à savoir par exemple, chaque fois que de besoin, tousser ou éternuer sur un coude fléchi ou avec un mouchoir en papier, et jeter ledit mouchoir dans une corbeille
  • Limiter au maximum les déplacements professionnels dans les zones à risque

Le réseau de transport public Dakar Dem Dikk a pris un ensemble de mesures pour éviter que le système ne soit un vecteur de propagation du coronavirus. Les mesures envisagées devraient s’appliquer, dès ce mardi 17 mars 2020, aussi bien au personnel qu’aux passagers. Il s’agit notamment de la:

  • Mise à disposition de gels hydroalcooliques pour le lavage des mains.
  • Usage du thermoflash pour le test de température au moment de monter à bord des bus.
  • Nettoyage des bus du réseau avec des produits désinfectants dont l’effet peut durer une semaine.

Si vous pouvez néanmoins éviter les transports publics, n’hésitez pas. En lieu et place, privilégiez la marche si vos capacités physiques le permettent.

Initiatives citoyennes

Sur le plan de la mobilisation sociale, plusieurs initiatives citoyennes commencent à émerger. Il en est ainsi de la communauté de volontaires réunie autour du hashtag #fagarungirmuccu (prévenir pour se prémunir). Il regroupe des professionnels de la communication et de la santé engagés dans la sensibilisation des citoyen-nes.

La rédaction

redaction@divancitoyen.com

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aider ?