[175]. Emploi – Réussir son entretien d’embauche

 [175]. Emploi – Réussir son entretien d’embauche

Etape déterminante du processus de recrutement, l’entretien d’embauche est une phase qu’il faut nécessairement préparer. En effet, il faudra l’aborder avec un esprit très positif car, elle est une première garantie d’un bon dossier qui a « tapé à l’œil » du recruteur. Combien de dossiers ont été rejetés sur la simple base de la consultation du CV et de la lettre de motivation?

Si nous avons été contacté pour un entretien avec le recruteur, c’est bien parce que nous avons un certain mérite alors, aucune raison de stresser. Cependant, en allant en entretien, il est vital de prendre toutes les dispositions nécessaires. Il faut faire bonne impression et confirmer que nous sommes le candidat idéal.

Nous allons, pour mieux aborder ce processus, le diviser en trois (3) étapes : L’avant entretien, l’entretien et l’après entretien.

Avant l’entretien

  • Jusqu’à notre convocation, nous n’avons eu aucun contact avec le recruteur ou ses services mais, une fois qu’ils ont pris en compte notre dossier, ils nous convoquent par voie téléphonique ou par courriel (email le plus souvent). La réponse à l’appel téléphonique et/ou au mail, est extrêmement importante. Il faut qu’elle soit bien assurée dans un niveau de langue correcte et un langage tout aussi correcte.
  • Sur la convocation, une heure est précisée. Elle n’est pas toujours l’heure de début de l’entretien. Mais, il est obligatoire d’y être dans le temps indiqué ; ni trop en avance, et pas du tout après. Si l’heure fixée est 08h, il est inutile d’arriver sur les lieux à 06h, ce zèle, au lieu de donner bonne impression, donne lieu à des questionnements. Il est conseillé d’arriver au lieu de rendez-vous aux maximum 30 minutes plus tôt.
  • Aller en entretien, exige un grand niveau de correction, même vestimentaire. Cependant, « être correcte » ne signifie pas toujours se mettre en costume-cravate. Bien évidemment, il faut soigner la tenue, mais, il faut aussi qu’elle soit en adéquation avec notre corps et le climat. Il ne sert à rien d’aller emprunter le costume de papa dans lequel on flotte, pour aller en entretien. Autant qu’il faut éviter autant que faire se pourra, les couleurs flashy et opter pour la sobriété. En effet, comme dans toute joute communicationnelle, même le parfum compte, car il ne faut pas agresser son interlocuteur.
  • Dans la préparation de l’entretien, il est nécessaire d’effectuer des recherches pour mieux connaître l’entreprise car le recruteur peut tester cette connaissance. Il est tout aussi nécessaire de revisiter les aspects techniques du poste pour lequel nous sommes candidat-e.

Pendant l’entretien

Il faut savoir qu’il n’y a pas une grille de questions standards pour tous les entretiens. Chaque recruteur déroule son entretien comme il le souhaite afin d’obtenir le résultat escompté : le recrutement du meilleur profil. Pour y arriver, toutes les questions peuvent être posées mais certains déroulements d’entretien sont plus fréquents :

  • Dès l’entame, accompagnez votre entrée de toutes les bonnes manières possibles. Ne pas s’asseoir sans l’accord de celui qui vous accueille, ne pas claquer la porte derrière vous, ne pas vous laisser distraire par la somptuosité ou la modestie des locaux. Il est souvent dit que dès que le candidat a franchi le seuil de la porte du recruteur, son sort est déjà scellé.
  • La présentation du candidat : Souvent, la question posée est : « présentez-vous ». En tant que candidat, n’oubliez pas que le recruteur a sous ses yeux, votre cv ou qu’au moins, il l’a déjà regardé avant votre arrivée et, de toute façon, vous devez répondre à l’entretien en ayant par devers vous, votre cv. Nul besoin donc de revenir sur tous les aspects. Soyez ouvert, donnez des éléments du cv comme la formation, mais, mettez aussi l’accent sur vos qualités personnelles pouvant être reliées au poste.
  • Gardez le regard sur votre interlocuteur : Fuir le regard n’est pas professionnel. Il faut soutenir le regard du recruteur sans, toutefois, le menacer ou tenter la séduction par les yeux.
  • Tâchez d’être le plus précis possible dans vos réponses et, quand vous n’avez pas bien compris une question, demandez une reformulation. Si vous ne connaissez pas la réponse, ayez l’honnêteté de le dire. Il ne faut pas essayer de duper le recruteur et il ne faut surtout pas dire du faux.

Après l’entretien

La fin de l’entretien ne relève pas de votre décision. Elle est celle du recruteur. Quand il a terminé, il vous le fera savoir. Remerciez-le alors de vous avoir reçu sans trop de bavardage et, surtout, ressortez en veillant à garder toujours les bonnes manières avec lesquelles vous êtes entré dans son bureau.

La relance est parfois recommandée quand un moment après l’entretien (une ou deux semaines), vous n’avez pas de nouvelles mais, personnellement, je le déconseille. Si votre candidature a vraiment intéressé, vous serez rappelé. Ne bousculez donc pas le recruteur dans sa décision.

Vous aussi avez des astuces pour bien assurer l’entretien d’embauche ? Nous serons heureux de les lire.

Ibrahima Brice

Vous exprimer sur le sujet

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aider ?